MACHINS CHOSES, Saison 2 du 1er mars au 31 décembre 2018/ Adami

Adami & France.tv Culturebox
du 1er mars au 31 décembre 2018

Un artiste, un objet, une histoire

Pour mieux faire connaître le métier d’artiste au plus grand nombre, l’Adami et Culturebox (la plateformeweb culturelle de France Télévisions) ont créé et proposent depuis 2017 un nouveau format de programmes courts : Machins Choses.

Machins Choses est une série d’animations vidéo originales qui utilisent l’objet comme vecteur de création artistique et comme moyen pour découvrir les artistes-interprètes. Cette collection, dont la saison 2 débute ce printemps, met en lumière le travail des artistes interprètes à travers une anecdote méconnue du grand public. Derrière chacune de ces histoires, se cache toujours un objet. Machins Choses fait pénétrer les spectateurs dans le monde secret des créateurs en faisant le récit de cet objet ! Qu’il soit banal ou rare, issu du quotidien ou précieux, il raconte quelque chose d’unique et inédit sur l’artiste.Dans la saison précédente, Machins Choses avait exploré les univers de Michel Polnareff, d’Alain Souchon, de Boris Vian, ou encore d’Olivia Ruiz. Pour la saison 2, c’est dans ceux de France Gall,d’Omar Sy, de Dj Snake, de M, de Marion Cotillard, de Carolyn Carlson, entre autres, que Machins Choses nous emmène. Le fil directeur de cette nouvelle collection, c’est de montrer à la fois toute la diversité des artistes (chanteur, acteur, comédien) mais aussi la richesse de leurs interprétations qui donnent de la valeur à l’oeuvre. Qu’elle soit affective, patrimoniale ou financière, cette valeur nait de l’interprétation et elle prend, au cours du temps, une multitude de visages. En prenant le prisme de l’objet, de l’intime, du grigri, Machins Choses met à l’honneur les objets comme les outils artistiques au service de l’interprétation. L’Adami accompagne les artistes interprètes tout au long de leur carrière. De la gestion des droits à l’aide à la création, elle soutient et défend leur travail en France et dans le monde. À travers des productions inédites, l’Adami porte des projets artistiques innovants.

Pionnière dans de nombreux domaines, de son soutien initial au court métrage jusqu’à son dispositif d’aide à la web fiction, l’Adami participe, grâce à Machins Choses, au changement de regard porté sur les artistes.

Milgram Productions, à l’origine du concept et derrière l’écriture et la réalisation de la collection, a choisi d’évoquer ce rapport magique à l’objet via une esthétique faite main, de papier, de cartons, de jeux d’ombres. Le décor de l’anecdote est recréé en maquette. Bien loin de la surenchère technologique,le caractère enchanteur et intemporel de toutes ces histoires est suggéré plus que montré, dans des décors au 1/25e, narré par une voix off, qui renouent avec la tradition ancestrale de la transmission orale. Sans artifice, l’essentiel de l’animation est réalisé sur le tournage. Seul l’objet star, le « MachinChose » éponyme, est représenté sous forme de maquette à l’échelle. Rendre hommage à ce formidable métier qu’est celui d’artiste-interprète mais aussi faire pénétrer le spectateur dans le monde intime de créateurs iconiques, telle est la mission que s’est donnée Machins Choses, comptine douce, hors du temps et pétillante de créativité.

Pour visionner les épisodes, rendez-vous ICI