FESTIVAL FAITS D’HIVER / 13 janvier au 8 février 2020

micadanses
Paris Danse Festival
13 janvier au 8 février 2020

PARIS DANSE FESTIVAL

Le festival de danse Faits d’hiver

présente sa 22ème édition du 13 janvier au 8 février 2020

sous la direction de Christophe Martin.

De Paris, en passant par Créteil et Vanves, le Festival Faits d’hiver se déploie en une farandole bruissante et colorée à travers 12 lieux de diffusion.

On note trois nouveaux lieux Le Point Éphémère, l’Espace culturel Bertin Poirée dont un en extérieur Le Socle. Remarquez le retour du Théâtre Le Vanves et la présence de fidèles partenaires tels que le Centre culturel suisse, le Théâtre de la Cité Internationale, la MPAA/Saint Germain, Le Carreau du Temple, l’Atelier de Paris /CDCN, le Centre Pompidou, la MAC de Créteil avec le Théâtre de la Ville et micadanses.

Parcours féminins en pointe

36 représentations, 12 créations, 1 première en France où toutes les générations se retrouvent jeunes et moins jeunes, connus et moins connus. Ainsi Georges Appaix, Bernardo Montet, Jean Gaudin, Benoist Brumer, Daniel Linehan, Thomas Chopin, Lotus Eddé Khouri et Christophe Macé.

La danse se conjugue beaucoup au féminin pour cette 22e édition de Faits d’hiver, les femmes chorégraphes et interprètes sont à l’honneur donnant mille visages à leurs univers singuliers. Ainsi : trois femmes sont interprètes dans la création de Bernardo Montet Mon âme pour un baiser. Teresa Vitucci, performeuse italienne, a conçu et interprète le solo Hate me, Tender. On retrouve Nathalie Pubellier dans Non, pas toi ! Nach et Leïla Ka sont réunies dans une même soirée autour du krump et des danses urbaines. Cindy Van Acker et son spectacle Speechless voices. La création de Valeria Giuga Rockstar. Dans sa création, Yumi Fujitani chorégraphie et interprète le solo Aka-Oni comme Camille Mutel avec Not I. Lenio Kaklea nous dévoile Encyclopédie pratiques, Détours. Et aussi la soirée au Vanves avec : Christine Armanger avec MMDCD ainsi que Sarah Crépin et Etienne Cuppens avec Solo OO.

Depuis trois ans, Faits d’hiver se clôt avec Blitz, festival de la micro performance où une carte blanche est donnée à un chorégraphe en partenariat avec la SACD. En 2020, succédant à Nadia Vadori-Gauthier, Joanne Leighton et Thomas Lebrun, Bernardo Montet en sera le maître d’oeuvre. Il nous propose une « carte blanche noire » donnant – dit-il – « un coup de projecteur sur les écritures noires à la croisée, à l’intersectionnalité des chemins ».

Faits d’hiver 2020 marque une fois de plus son ADN : aiguisé, original, insolent, ouvert à tous les genres, à toutes les audaces !